mardi, septembre 26, 2017
Planetepapas.com

Alcool et grossesse, tout ce que vous devez savoir !

ALCOOL ET GROSSESSE, TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Hello les supers papas, j’espère que vous êtes en forme car aujourd’hui on s’attaque à un sujet sensible et donc particulièrement important: Alcool et Grossesse. 

Alcool et grossesse: comment démêler le vrai du faux ?

Alcool et grossesse, ce qu'il faut savoir

Alcool et grossesse, ce qu’il faut savoir

Il y a pas mal d’infos plus ou moins sérieuses qui circulent sur le web du style: un verre de temps en temps pour la future maman ne peut pas lui faire de mal, ça peut même l’aider à se détendre ! Ou encore : l’alcool n’est pas nuisible au développement de l’enfant tant qu’il se consomme en petite quantité. J’ai voulu en savoir plus et donc avoir le cœur net sur ce sujet qui a tendance à diviser et qui n’est pas toujours pris très au sérieux. Je me suis donc renseigné auprès de Santé publique France.

La vérité sur la consommation d’alcool pendant la grossesse

Alcool, grossesse et préjugés

Il est important de mettre au clair quelques points sur lesquels nous ne sommes visiblement pas tous d’accord. Voici quelques idées reçues auxquelles nous devons tordre le cou.

L'alcool reste dans le sang de la femme enceinte et ne touche donc pas le bébé: C'EST FAUX ET ARCHI-FAUX

L’alcool reste dans le sang de la femme enceinte et ne touche donc pas le bébé: C’EST FAUX ET ARCHI-FAUX

Pendant la grossesse, mère ou enfant ne font qu’un : l’alcool que la mère ingurgite se répand également et aux mêmes proportions dans le sang du bébé par l’intermédiaire du placenta qui ne fait pas du tout office de barrière à l’alcool comme on l’entend parfois.

Mieux vaut boire une bière qu'un whisky: C'EST FAUX ET ARCHI-FAUX

Mieux vaut boire une bière qu’un whisky: C’EST FAUX ET ARCHI-FAUX

Peu importe dans quoi il est mélangé, l’alcool pur est dangereux pour la santé du fœtus. Par ailleurs, la même quantité d’alcool pur est présente que ce soit dans 25cl de bière, 10cl de vin rouge ou une dosette de whisky. 

Une petite quantité d'alcool ne peut pas faire de mal au fœtus: ON EN SAIT RIEN

Une petite quantité d’alcool ne peut pas faire de mal au fœtus: ON EN SAIT RIEN

Clairement, on sait que l’alcool est nocif pour le fœtus: il s’agit d’un produit tératogène, c’est-à-dire qu’il provoque le développement de cellules anormales au cours de la croissance du fœtus. Après, dans quelle proportion ? Entre nous est-ce raisonnable de prendre le risque ? 

Justement quels sont les risques d’une consommation d’alcool pendant la grossesse ? 

Les dangers de l’alcool pendant et après la grossesse

Les dangers de l’alcool pendant et après la grossesse

Au début, au milieu ou en fin de grossesse, l’alcool peut faire des ravages sur l’enfant et potentiellement sur la future maman. Voici les 3 conséquences les plus fréquentes d’une consommation d’alcool pendant la grossesse: 

  1. L’alcool peut être source de fausse couche ou d’accouchement prématuré.
  2. L’alcool est susceptible de nuire au bon développement des organes vitaux du fœtus (cœur, cerveau, foie, membres …)
  3. L’alcool peut engendrer des retards mentaux, des retards de croissance et des troubles sévères du comportement chez l’enfant.

Vous l’aurez compris, pourquoi prendre le risque quand on connaît les conséquences possibles sur la vie de notre futur enfant ? Le mot d’ordre est donc 0 Alcool pendant la grossesse !

Le mot d'ordre: 0 Alcool pendant la grossesse

Le mot d’ordre: 0 Alcool pendant la grossesse

Pour en savoir plus sur la thématique alcool et grossesse, je vous invite à visitez le site alcool-info-service.fr

Quel est le rôle du futur papa dans tout cela ?

Conseils utiles pour soutenir votre femme enceinte

Les 3 premiers mois – au moment où la grossesse est encore + ou – un secret – est la période la plus compliquée pour gérer la question de l’alcool. On se dit que ce n’est que le début de la grossesse et puis il faut également prendre en compte la pression sociale. 

En effet, nous vivons dans un pays où l’alcool, le vin en particulier, est ancré dans notre culture. Refuser de boire un verre en soirée peut vite devenir source d’interrogation voire provoquer un véritable interrogatoire de la part des gens qui nous entourent. Sous la pression sociale, il n’est pas rare de craquer et donc de prendre ou reprendre un verre pour éviter de passer pour le ou la coincé(e) de la bande. Pour une femme enceinte d’à peine 3 mois, il y a ce besoin de conserver encore le secret et donc d’éviter les questions embarrassantes du style: 

– L’autre: Je te sers un verre ? 

– Elle: Non, merci c’est gentil

– L’autre: Qu’est-ce que t’as, t’es malade ou quoi ? Ne me dis pas que t’es enceinte ? 

Nous, les conjoints avons le devoir de lui venir en aide pour éviter ce type de moments gênants qui peut rapidement tourner au mélodrame provoqué par ce fameux dérèglement hormonale.

Je vous invite donc à lui trouver des bonnes parades comme par exemple: 

-Elle a un mal de crâne épouvantable depuis quelques jours, il est préférable qu’elle reste à l’eau gazeuse

-Elle a la crève en ce moment, du coup, un verre et elle risque de s’endormir sur le bar

-Elle fait attention à sa ligne: tu savais que la bière ça faisait grossir toi ?

-Sans alcool la fête est plus folle !!! + sourire imbécile

Montrez lui l’exemple en buvant que des softs avec elle

C’est un bon moyen pour qu’elle se sente soutenue et qu’elle soit moins tentée de consommer ne serait-ce qu’un petit verre de vin. Libre à vous de prendre une bière avec les collègues avant de rentrer le soir, elle ne vous en tiendra pas rigueur, en tout cas je l’espère pour vous !

Trouvez-lui des boissons alternatives et festives

Tous les cocktails fruités peuvent être préparés sans alcool. N’hésitez pas à réaliser ces recettes à la maison ou commander ces cocktails aux serveurs. Voici mes 3 suggestions:

  1. LE VIRGIN MOJITO : Sans rhum, c’est tout de même un cocktail festif pour trinquer entre amis sans gêne.
  2. LA PINK MARGARITA sans alcool : eau, sucre, jus de citron et de Cranberry rafraîchis par de la glace pilée, ce cocktail risque bien de la combler tout au long de sa grossesse.
  3. LE BLUE LAGOON sans alcool : jus de pamplemousse, soda tonic, sirop de menthe et glaçons.

Enfin, la bière sans alcool est également une bonne alternative pour celles qui veulent trinquer. 

Pour finir, je dirais qu’en tant que futurs papas, nous avons un véritable rôle à jouer auprès de la maman mais également auprès de notre entourage qui n’est pas toujours sensibilisé aux méfaits de l’alcool pendant une grossesse. Pédagogie, soutien et solidarité, telle est notre mission. Bon courage à tous !!!

Si vous avez des questions vous pouvez contacter le dispositif « Alcool Info Service » au 0 980 980 930 (7 jours/7, de 8h à 2h, appel anonyme et non surtaxé) ou poser vos questions sur le site alcool info service.

Et vous ? Comment avez-vous géré la question de l’alcool pendant la grossesse ? Vous estimez-vous suffisamment informé sur le sujet ?

Article réalisé en collaboration avec Santé publique France

Vous aimerez aussi les articles suivants

Partager cet article pour jeunes papas

Laisser un commentaire et/ou un conseil pour jeunes papas