Planetepapas.com

Conseils utiles pour tous les jeunes papas

7 pères sur 10 ont déjà parlé des règles avec leur(s) fille(s)

parlé des règles avec papa
INTIMINA a effectué un sondage auprès de pères célibataires afin de savoir à quel point ils sont prêts à affronter le problème des règles avec leur(s) fille(s) adolescente(s).

Parler des règles quand on est papa

Être le père célibataire d’une adolescente n’est pas évident et vivre avec n’est pas de tout repos ! Cela peut être difficile, voire exténuant, et la plupart de ces papas sont désemparés et demandent de l’aide face au problème des règles et de tous les changements que subit le corps de leur fille.

Comment aborder le sujet ?

Beaucoup d’entre eux nous ont contactés pour nous demander comment aborder le thème des menstruations avec leur progéniture. INTIMINA a donc interrogé 1 258 pères de filles âgées de 10 à 15 ans du Royaume-Uni, des États-Unis, de France, d’Italie et d’Espagne. L’objectif de cette enquête était de savoir combien d’entre eux savent quelque chose sur le cycle menstruel et s’ils se sentent à l’aise avec ce sujet.

Bien que les résultats semblent encourageants, beaucoup de papas ont encore besoin d’être rassurés et instruits sur les règles. Le guide des supernanas (en format audio ou papier) peut être un excellent moyen pour eux d’entamer ce genre de conversations avec elles.

Les 3/4 des papas ont déjà abordé le sujet avec leur enfant

Ce sondage de INTIMINA a révélé que 75 % des papas français leur ont déjà parlé du cycle menstruel, contre 25 % qui ne leur en ont pas touché un mot.

parlé des règles avec sa fille
Parler des règles avec sa fille

Au niveau international, 80 % sont d’avis que les règles sont une « histoire de femmes » et que ce rôle incombe aux mères. Pourtant, 44 % retiennent que cette conversation doit avoir lieu avec les deux parents. Pour 25 % d’entre eux, c’est au médecin de s’en occuper ; 19 % pensent que c’est le rôle des enseignants et pour 13 %, c’est aux filles de se renseigner toutes seules sur le thème des menstruations et du cycle menstruel.

72 % des papas pensent qu’il est normal d’être instruits à ce sujet. Il est surprenant de voir que 70 % des pères interrogés affirment savoir suffisamment de choses sur le cycle menstruel pour pouvoir en parler à leur ado si elle abordait ce thème.
Il est encore plus surprenant de constater que 64 % d’entre eux pensent pouvoir expliquer le cycle menstruel à leur(s) fille(s) sans problème. En revanche, 58 % aimeraient en savoir plus sur ce sujet.

Les pères ne se sentent toutefois pas tous à l’aise avec ce thème. Ce sondage démontre que beaucoup de papas pensent qu’il est bizarre de parler des règles avec leur progéniture : c’est le cas de 63 % d’entre eux aux États-Unis, 57 % au Royaume-Uni, 44 % en France, 38 % en Espagne et 34 % en Italie.

Les menstruations sont un thème délicat pour les pères et leur(s) fille(s). Les adolescentes voient leur corps changer et subir des variations hormonales, et il n’est pas facile pour elles d’aborder ce sujet. Lorsqu’on a demandé aux papas qui serait le plus susceptible d’entamer une discussion sur les règles, 43 % ont répondu que c’étaient eux, 39 % que c’étaient leur(s) fille(s) et 17 % aucun des deux.

Il n’est pas rare que ce soient les pères qui achètent des protections menstruelles pour leur(s) fille(s). 60 % d’entre eux achètent des serviettes hygiéniques ; 30 %, des tampons ; 22 %, des culottes menstruelles ; 15 %, des coupes menstruelles et 16 % n’achètent rien.

La plupart des pères se sentent prêts à aborder le sujet des menstruations avec leur()s fille(s) adolescente(s) (64 %). Cependant, 14 % ne se sentent pas à l’aise. Pourquoi ? 53 % d’entre eux trouvent cela bizarre, alors que 39 % pensent que c’est un sujet délicat ; 34 % craignent que leur(s) fille(s) leur pose(nt) des questions auxquelles ils ne sauront pas répondre ; 32 % ont peur de se tromper ou de ne pas bien connaître ce thème, et 21 % ne s’en sentent pas capables.

Il est intéressant de voir que 35 % des pères qui ont parlé du cycle menstruel à leur(s) fille(s) ont tenu cette conversation sur le canapé du salon et 19 % dans la chambre de leur enfant. 10 % en ont parlé à table ou lors d’une promenade.

Comment s’informer sur le sujet quand on est papa tout seul ?

Quand nous leur avons demandé quelles étaient leurs sources d’informations, la plupart des pères interrogés – tous pays confondus* – ont répondu qu’ils s’adressaient à d’autres femmes de la famille (*Royaume-Uni : 61 %, États-Unis : 64 %, Italie : 55 %, France : 40 %, Espagne : 52 %).

D’autres papas consultent des articles à caractère pédagogique (34 %), des amies (31 %), des livres éducatifs (27 %), des vidéos instructives sur YouTube (26 %) ou des sources pédagogiques sur les réseaux sociaux (17 %). Un petit pourcentage (7 %) a interrogé des personnes de sexe masculin (amis ou membres de la famille).

On voit bien que les temps changent ! L’enquête d’INTIMINA a démontré que le sujet des règles est de moins en moins tabou. Il est encourageant de voir que la plupart des pères (célibataires ou non) comprennent qu’ils doivent être instruits sur le cycle menstruel afin de pouvoir montrer à leur(s) fille(s) en pleine croissance qu’ils les soutiennent et les aiment.

*Sondage effectué par Censuswide auprès de 1 258 pères de filles âgées de 10 à 15 ans vivant au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France, en Italie et en Espagne – Juillet 2022.

Partager cet article pour jeunes papas
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.