samedi, juillet 20, 2019
Planetepapas.com

Portrait d’un Papa-Joueur : Alban

portrait-papa-alban

Nous avons reçu un nouveau portrait tout beau, tout frais cette semaine. Celui d’Alban, le papa d’une petite Anouk, 2 ans et demi. Découvrez son beau portrait empreint d’émotions et d’expériences sur comment il a vécu l’accouchement, le changement d’une vie de couple à une vie à 3 et son quotidien. Nous sommes sûrs que certains d’entre vous se retrouveront dans ce portrait.

PORTRAIT D’UN SUPER PAPA-JOUEUR

portrait-papa-alban-identite

QUESTIONS A NOTRE SUPER PAPA ALBAN


Comment avez-vous vécu la grossesse ?

Nous avons eu la chance d’avoir une grossesse sans encombre. Dès le départ nous avons décidé de ne pas connaître le sexe du bébé. Sur la fin de la grossesse, c’était un peu difficile de communiquer avec ce petit être sans savoir lui donner un prénom.

portrait-papa-alban-heros

Les travaux dans la maison pour préparer l’arrivée de bébé et les tâches quotidiennes plus importantes pour soulager maman, rien de compliqué, je me sentais porté par cet événement qui allait changer nos vies.

Quelle fut votre réaction lors de l’accouchement ?

Maman a perdu les eaux dans la voiture… Et ensuite tout est allé très vite. Une petite frayeur sur la fin mais le gynéco est intervenu pour faire sortir Anouk. Trois choses m’ont marqué ce jour là :

  • La force d’une femme face à une douleur que je ne connaîtrais jamais et la lucidité retrouvée quelques secondes après
  • La découverte du sexe du bébé avant même les médecins
  • Le peau à peau alors que ma fille n’avait que quelques secondes

Comment vous définiriez-vous comme Papa ?

Je suis un papa-joueur. Rien n’est jamais très sérieux quand il s’agit d’endosser le rôle de papa. Je travaille tous les jours avec des enfants, j’essaie de garder en tête qu’un enfant joue en apprenant et apprend en jouant. A partir de là, je crois que je joue et que j’apprends autant qu’elle.

portrait-papa-alban-joue

Racontez-nous un peu votre relation avec votre enfant :

Avec Anouk, c’est très fusionnel. Je rêvais secrètement que ce soit une fille (il n’y a que des garçons chez moi) pour nouer cette relation particulière. On est à la fois très tactiles et aussi les meilleurs potes. Il est très régulier qu’une pause câlin s’improvise dans le canapé, sur le lit, en plein milieu d’une activité.

Au quotidien, j’aime accentuer cette proximité entre nous… Nous avons la même casquette, le même bonnet, les mêmes chaussettes. Dire que je trouvais ça “too much” avant d’être papa…

Quel est votre plus beau moment vécu avec votre enfant ?

Je crois que c’est un peu intemporel en fait.

portrait-papa-alban-amour

En le disant ou en le montrant. C’est réciproque et aussi fort dans les deux sens, et ça c’est un moment de félicité.

Mais si je je devais en choisir un plus factuellement je dirais la première fois qu’elle m’a dit « je t’aime ».

Votre plus gros fou rire face à une réaction, une action de votre enfant ?

Comme tous les parents, on rit et on s’émerveille un peu chaque jour. Mais je crois que le plus gros fou rire c’est quand elle a “dansé” pour la première fois. C’était un truc en pirouettes, des membres désarticulés et des pauses assises sur son petit vélo pour reprendre ses esprits. Et ça a duré vraiment longtemps !

portrait-papa-alban-anouk

Racontez-nous la plus grosse bêtise de votre enfant

Anouk est encore jeune, donc elle n’a pas eu le temps de faire beaucoup de bêtises. Mais elle a bien sûr fait ou essayé de faire des choses avec lesquelles je suis en désaccord. Chez nous la punition n’existe pas vraiment.

La bêtise non plus d’ailleurs. Pour le moment, la plupart des bêtises sont plutôt des erreurs, de l’apprentissage.

Mais dans tous les cas, il s’agit de communication. 

portrait-papa-alban-explique

Nous avons la chance d’avoir une petite fille qui parle très bien et qui construit des phrases.

Il y a des interdits fondamentaux mais pour le reste on discute et on fait des compromis pour que tout le monde ait son espace de liberté. Et ça marche dans les deux sens !

Quelle est la chose la plus folle que vous avez fait pour votre enfant ?

Tout arrêter pour aller la chercher quand la crèche appelle pour un peu de fièvre, me lancer dans des bricolages improbables pour un sourire… Et surtout changer de philosophie de vie.

La paternité s’est accompagnée d’une prise de conscience forte. Changer des habitudes pour transmettre les bonnes valeurs. Ça c’est un peu fou, mais il me semble que la faire grandir dans un environnement responsable et respectueux, c’est un moyen de donner une conscience sans forcer les choses.

portrait-papa-alban-casquette

Comment vivez-vous ce changement de vie dans votre couple ?

Il a fallu un peu de temps pour trouver un équilibre. Avant nous étions deux et en dehors du couple, chacun avait son espace et sa liberté. A trois, ça rebat les cartes. On a fait le choix de ne se priver de rien. Certes on sort un peu moins, ou on est plus fatigué qu’avant, mais on s’autorise toujours à prendre du recul seul ou en couple, sans Anouk.

Nous avons trouvé notre organisation, et tout le monde s’y retrouve. Au quotidien s’est facile : maman part travailler tôt, donc je gère du réveil jusqu’à la crèche. Le soir je finis souvent tard, maman gère de la crèche au repas, voire au dodo. Je suis seul avec Anouk le mercredi matin, maman le samedi. Le dimanche c’est tous les trois. 

portrait-papa-alban-couple

Les grand parents sont proches, ça aide aussi. Mais la grande décision (pour le moment), c’est qu’au bout de deux ans, on se trouve bien à trois. Pas d’envie d’agrandir la famille. Maman va devoir faire le deuil de la grossesse car elle a adoré ces 9 mois !

Avez-vous un ou plusieurs conseils à donner aux autres Papas ?

portrait-papa-alban-conseil

C’est bien sûr tentant et parfois utile de se comparer aux autres ou de lire des tonnes de choses. Mais au final je crois que tous les parents et tous les enfants sont différents. Je pense qu’il ne faut pas bousculer trop de choses au quotidien. L’arrivée d’un enfant fait déjà ce travail tout seul. Donc s’adapter à cette nouvelle vie en gardant des repères de notre vie quotidienne c’est pas mal.

Pour vous, un « Super Papa », c’est quoi ?

Être un super papa c’est être le papa qu’on imaginait être pendant la grossesse. Et c’est aussi être le super papa aux yeux de son enfant. Il n’y a pas de recette miracle. Si on est en phase avec son enfant et l’éducation qu’on lui porte, on est déjà pas mal parti. Chacun se vision du « super » ensuite. 

portrait-papa-alban-super

Un énorme merci à Alban de s’être livré comme cela, sans détour en abordant des thèmes aussi personnels que la nouvelle vie de famille, de couple et son expérience de jeune Papa. Nous souhaitons à cette belle famille tout le bonheur de la vie à 3 ! 

C’est toujours un plaisir que de partager les expériences des Papas qui nous suivent alors si vous aussi vous avez envie de nous faire part de votre expérience, il suffit de nous écrire à planetepapas@gmail.com ou sur notre page Facebook.


 

Portrait d’un Papa-Joueur : Alban
5 (100%) 1 vote[s]

Vous aimerez aussi les articles suivants

Partager cet article pour jeunes papas

Laisser un commentaire et/ou un conseil pour jeunes papas