Planetepapas.com

Conseils utiles pour tous les jeunes papas

Quelle est la meilleure façon d’appréhender le sommeil de bébé lorsqu’il ne dort pas à la maison ?

Lorsque l’on est un jeune parent, très souvent, on est un peu perdu ou en manque de certitude vis-à-vis de la meilleure façon de fonctionner avec son nouveau-né… Cela vaut pour de très nombreux secteurs, aussi bien tout ce qui a trait à l’alimentation (comme la diversification etc.) que tout ce qui concerne le bio rythme de l’enfant, et notamment le sommeil et ses phases de repos.

C’est précisément le sujet de notre article du jour, qui va se concentrer sur tous les petits conseils et tout ce qu’il faut savoir pour les parents qui vont, pour la première fois, faire passer la nuit à leur enfant, en dehors de son lit et des murs de sa maison… Ne prenez pas peur et ne paniquez pas, il y a tout un tas de petits trucs à connaître pour que les choses se passent de la meilleure façon qui soit…

Lorsque l’on vient d’avoir un enfant, il y a tout un tas de choses qui changent du tout au tout et d jour au lendemain, et le mieux est d’en avoir conscience en amont, car une fois que l’enfant sera là, il ne sera plus temps de s’inquiéter à ce niveau là ! Une fois les premières semaines passées, et alors que bébé commence à se sentir plus tranquille et avoir un rythme un peu plus régulier, vous et votre conjoint allez pouvoir envisager de nouveau d’avoir une vie sociale digne de ce nom, et vous allez pouvoir de nouveau honorer les invitations des amis, pour un repas ou une soirée.

Bien entendu, pour être tranquille, vous pourriez avoir envie de faire appel à un babysitter, mais une majorité écrasante d’entre-vous préférera s’abstenir, emmener le nouveau né et gérer sa nuit sur place…et c’est tout en leur honneur.

Comment gérer le sommeil de bébé en déplacement ?

Au cours de cet article dédié, qui va se pencher dans le détail sur tout ce qu’il faut savoir afin de rendre la soirée et la nuit plus agréable (tant du point de vue du bébé que de celui des parents…et des hôtes…), nous allons dans un premier temps nous arrêter sur l’importance de ne pas changer le rythme de bébé du tout au tout, puis nous vous expliquerons comment et pourquoi le mieux serait de parvenir à re-créer un environnement plus ou moins semblable à celui que l’enfant connaît chez lui… Et pour finir, nous compléterons l’ensemble de ces informations et de ces précieux conseils avec quelques compléments, dont nous pensons qu’ils sont très importants à connaître.

Si vous êtes prêts à commencer et à attaquer le vif du sujet, alors nous y allons de ce pas…

Le respect du rythme de l’enfant est une clef de la réussite de la nuit…

Ce qui ressort très nettement des sondages effectués auprès de jeunes parents, lorsque ces derniers décident de passer une soirée en dehors de chez eux, en famille (et donc avec bébé…), c’est précisément la difficulté à respecter la routine habituelle sur le plan des horaires. Cela pourra peut-être sembler anodin ou de l’ordre du détail, auprès de certains, mais vous verrez que lorsque vous serez confronté à la situation, il est fort probable que vous révisiez votre jugement… Un enfant en très bas âge a besoin de repère dans le temps et d’ailleurs, cela n’est guère qu’une manifestation de la justesse de son horloge biologique, qui petit à petit, se met en place et installe ses propres fuseaux horaires métaboliques…

Bien entendu, on peut comprendre qu’entre l’envie de faire plein de choses en couple, de s’amuser, de prendre du bon temps avec la famille ou les amis ou plus prosaïquement de profiter au maximum de ses vacances, il se peut que l’on soit tenté  d’avancer ou de reculer (ne serait-ce que d’une demi heure ou d’une heure…) l’heure du coucher de bébé afin d’être plus tranquille… Autant vous le dire tout de suite, sans ambage ni faux semblant, cela s’avère être une très mauvaise idée ! Alors évidemment, nous ne pouvons pas vous garantir à 100 %  que cela se passera mal, mais nous vous prions d’en croire notre expérience et nos informations, et de ne pas tenter le coup…

Ce qu’il faut savoir et ne jamais perdre de vue, c’est qu’un enfant fatigué ou au contraire trop excité aura beaucoup plus de difficulté à ‘redescendre’, à se calmer et si vous prenez le parti de le coucher alors qu’il est encore en pleine effervescence intérieure, il y a toutes les chances pour que cela ne se passe pas forcément très bien.…

Ce n’est pas la peine de faire plus long à ce sujet là, vous aurez compris qu’il est tout simplement crucial, si vous souhaitez être tranquille, de maintenir les horaires habituellement en place autant que faire se peut, et tenez vous le pour dit, cela vaut aussi bien pour les repas que pour le coucher ou encore les bains…

Au demeurant, nous savons tous ce que sont les vacances et il est évident que parfois, dans certaines circonstances un peu particulières, vous saurez à l’avance qu’il vous sera tout simplement impossible de respecter cette fameuse routine horaire… Dans ce cas là, la meilleure des solutions sera de tenter, en amont, d’acclimater au mieux bébé à ce nouvel emploi du temps, et cela dans la mesure du possible 3 ou 4 jours au minimum avant le début du voyage ou du changement de rythme (nous comprenons fort bien par ailleurs,  que pour une soirée ponctuelle, cet effort ne soit pas forcément pertinent…)…

Dans tous les cas, vous pouvez considérer que les horaires sont plus importants que l’environnement en lui-même, ainsi, même si bébé n’a pas à disposition son lit, son doudou, sa couette, son drap et son oreiller, le mieux sera malgré tout de tenter de respecter au mieux les horaires plutôt que de l’obliger à prendre sur lui et à bouleverser ses habitudes et son horloge biologique.

Dans la mesure du possible, aménagez un  petit nid à bébé, qui ressemble à chez lui….

Si vous souhaitez qu’il puisse dormir au mieux dans un environnement nouveau, et de la même façon que nous vous avons expliqué combien il était important de ne pas bousculer le cadre temporel de votre bébé, et bien nous ne saurions trop vous conseiller d’également appliquer ce principe s’agissant de son environnement direct.

Nous avons parfaitement conscience qu’il ne sera pas forcément toujours aisé de recréer l’ambiance de votre domicile, mais dans la mesure du possible, sachez qu’il est tout à fait crucial que vous fassiez tout votre possible afin d’essayer de vous en rapprocher le plus possible… Cette remarque n’est pas à prendre à la légère, les études le prouvent, et bébé dormira infiniment mieux, s’endormira infiniment plus vite, pour peu qu’il soit plongé dans un contexte qui lui rappelle ce qu’il a l’habitude de connaître d’expérience. Notez par ailleurs, que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, cela s’applique autant pour une simple soirée isolée chez des amis ou chez des parents, que pour un séjour de vacances qui ‘étale sur 1 semaine, 10 jours ou même 1 mois et plus !

Dans la mesure où, par la force des choses, cette soirée ou ces vacances vont amener votre bébé à forcément se confronter à un contexte sensiblement différent (que ce soit la poussette, le lit, ou ce genre de choses…), nous ne saurions trop vous conseiller de prendre le temps, quelques jours avant  le départ, de prendre un peu de temps afin qu’il se familiarise avec ces nouveaux objets de son quotidien. Avant que l’on ne soit en situation, et il est alors trop tard pour réagir (il ne vous reste plus que vos yeux pour pleurer…), on ne se rend sans doute pas compte de tous les soucis qu’un dépaysement trop important de bébé pourraient causer, mais si vous pouvez vous éviter tout cela, faites-le !

Quelques jours avant le départ, et même si cela vous causera sur le moment quelques petites difficultés supplémentaires, faites dormir votre bébé dans son lit d’appoint ou bien faites lui faire la sieste dans la toute nouvelle poussette flambante neuve que vous allez étrenner pendant les vacances… Nous le répétons car c’est important, même si ce ou ces changements risquent sur le moment de vous valoir quelques complications, bébé sera toujours dans SA chambre, dans SA maison, et il finira pas accepter… Considérez l’adage suivant, qui en principe vaut pour le sport, car il s’applique tout à fait bien à la situation : « Entraînement difficile…Match facile ! » Une fois que bébé semble avoir accepté et adopté son nouvel environnement, vous pouvez aussi faire le test de le faire dormir dans de nouveaux endroits, y compris dans des lieux un peu plus animés, avec un peu de brouhaha, cela permettra qu’il soit encore mieux préparé… A vous de voir !

Pensez également à emporter quelques-uns de ses jouets favoris, ainsi que son doudou, sa tétine (si tant est qu’il en ait une…), sa gigoteuse préférée et, pour peu que vous ayez suffisamment de place parmi les valises, son matelas de sol, le drap sur lequel il a dormi la nuit précédente, etc. Bien que cela ne soit pas souvent souligné, il faut savoir que bébé est très sensible aux odeurs et de ce fait, il se sentira plus à l’aise si ces dernières ne lui sont pas étrangères.

Pour finir, nous aimerions souligner le fait qu’une fois sur place, le mieux sera de bien veiller à respecter les rituels que vous aviez mis en place à la maison ; cela vaut tout spécifiquement pour tous ces petits rituels, toutes ces petites habitudes que bébé aime et apprécie tout particulièrement ; ce peut être de lui raconter des histoires avant de se coucher par exemple, ou bien de lui chanter des comptines, de lui faire des petits massages, de lui donner son le bain ou le dernier baiser et câlin avant la nuit…

Faites preuve de souplesse et adaptez-vous au bébé, plutôt que l’inverse…

Est-il besoin de souligner le fait qu’un nourrisson a non seulement besoin de très nombreuses heures de sommeil au cours de la nuit, mais il a également besoin de faire des siestes pour se sentir reposé au cours de la journée. Cela représente un sacré paquet d’heures à dormir, or ces besoins, reconnaissons-le, ne sont pas forcément toujours compatibles avec le programme de vacances que vous aviez prévu ou avec les sorties entre amis de votre agenda…

Oui mais voilà, vous avez un enfant désormais, et autant le dire franchement et sans tourner autour du pot, pour peu que vous souhaitiez vraiment que tout se passe de la meilleure des  façons, alors tout naturellement, vous allez nécessairement avoir à faire quelques concessions ici ou là… Il pourra s’agir d’un match, d’une retransmission sportive ou d’un concert à la TV que vous ne verrez pas et sur lequel ou laquelle vous devrez faire l’impasse… Il pourra tout aussi bien s’agir d’un repas de midi qui s’éternise, d’un dîner qui n’en finit pas, ou encore d’un long trajet en voiture pour rallier la destination des vacances… Toutes sortes d’événements peuvent ainsi venir briser la routine que l’on a parfois eu tant de mal à fixer, et c’est très exactement cela qui peut  vite venir perturber le cycle naturel de bébé et ainsi le rendre irritable et moins facile au quotidien.

Ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas dit, si le but est effectivement de parvenir à s’adapter un tant soit peu à bébé, il n’est pas non plus question de se priver au point d’affadir vos vacances, votre séjour ou votre soirée. Le but est tout simplement de s’adapter au mieux au rythme de votre enfant, même si cela doit vous amener à régulièrement faire des petites pauses afin de lui laisser la possibilité de se régénérer et de revoir ensemble quelques bonnes habitudes à ne pas perdre ; pour faire simple, le tout va simplement se résumer à lui accorder un peu plus d’attention que ce que vous faites à l’accoutumée.

Pour vous donner un exemple qui vous parlera, s’il se trouve que votre enfant est en pleine période d’angoisse vis-à-vis de la séparation (c’est une période qui peut s’avérer extrêmement pénible et difficile à vivre pour peu que l’on ne prenne pas les choses par le bon bout d’’emblée…), ne vous semble-t-il pas infiniment plus simple, plus pertinent et même plus raisonnables raisonnable de dormir quelques nuits avec lui, plutôt que de se faire réveiller par des cris et des pleurs 5 ou 6 fois par nuit ? !

A noter, nous aimerions aussi donner ce petit tuyau aux personnes qui ont initialement prévu de rallier le lieu de séjour au soir… Ne pourriez-vous pas envisager, plutôt que d’arriver en fin de journée, de déplacer le voyage afin que votre arrivée se passe au matin ? Si nous vous donnons ce conseil, c’est tout simplement parce que cela va donner un peu plus de temps à l’enfant pour s’acclimater à ce nouvel endroit et à tout ce qui sera différent, par rapport à ce qu’il connaît, et ce qui le rassure habituellement.

Ne perdez jamais de vue que le bien-être de votre bébé, par ricochet, contribuera grandement au vôtre tout au long de la soirée ou du séjour, alors ne pas mettre toutes les chances de votre côté pour y parvenir ne semble vraiment pas être un bon calcul, n’est-ce pas ?

Pour conclure :

Nous voilà parvenus au terme de notre contenu du jour et nous espérons que vous avez passé un agréable moment à en faire la lecture… Nous avons tâchés d’être synthétiques sans pour autant faire l’impasse sur quoi que ce soit de véritablement important, et en traitant vraiment le sujet dans le fond, sans faux semblant et sans hypocrisie.

L’essentiel pour nous aura été de vous fournir toute l’aide possible et tous les bons tuyaux qui vous permettront d’appréhender le sommeil de bébé de la meilleure façon qui soit, lorsque vous ne dormirez pas à la maison. N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire si cet article vous a semblé utile, et pour le cas où vous ayez une suggestions à nous faire, ne vous gênez pas pour compléter notre propos, cela pourra servir à d’autres lecteurs et à d’autres lectrices…

Partager cet article pour jeunes papas
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.